Le mariage dans la religion juive : Le bashert (âme sœur)

Il est vrai que le mariage dans la communauté juive est une sorte de rite secret, rien de malsain mais juste traditionnel qui se doit d’être respecté à la lettre. On se pose encore des questions sur les procédures exactes du déroulement de cette cérémonie au combien importante dans la vie d’un futur couple marié. 

 

La religion juive est très respectée par sa communauté, et donc toutes cérémonies se doit de se conformer aux règles. Cela se passe depuis bien longtemps et aujourd’hui nous vous invitons à comprendre le mariage suivant les coutumes juive.

 

Le mariage juif : Trouver son âme sœur

 

 

Le mot “bashert” peut être utilisé pour désigner tout type d’union fortuite, comme la recherche de l’emploi ou de la maison idéale, mais il est généralement utilisé pour désigner l’âme sœur.

 

Dans la religion juive, trouver votre bashert (âme soeur) ne signifie pas que votre mariage sera sans problème. Le mariage, comme tout ce qui vaut la peine d’être vécu, requiert dévouement, effort et énergie. Même lorsque deux personnes sont faites l’une pour l’autre, il est possible qu’elles ruinent leur mariage. C’est pourquoi le judaïsme autorise le divorce.

 

Bien que le premier mariage soit bashert, il est toujours possible d’avoir un bon et heureux mariage avec un second conjoint. Le Talmud enseigne que Dieu organise également des seconds mariages, et que la seconde épouse d’un homme est choisie en fonction de ses mérites.

 

Comment savoir si vous avez trouvé votre bashert ? Devriez-vous attendre avant d’épouser quelqu’un de peur que la personne que vous voulez épouser ne soit pas votre bashert, et qu’il y ait une meilleure correspondance qui vous attende ? La tradition veut que vous ne puissiez pas savoir qui est votre bashert, mais une fois que vous vous êtes marié, la personne que vous avez épousée est par définition vôtre bashert, et vous ne devez donc pas laisser les craintes de trouver votre bashert vous décourager d’épouser quelqu’un.